Présentation impressionnante de la nouvelle installation d’entrepôt à farine et de séparation (installation MT)

Quel jalon !

La nouvelle installation d’entrepôt à farine et de séparation est certes un jalon dans l’histoire de l’entreprise qui compte 160 ans mais représente aussi un engagement envers le site national. Cette nouvelle construction a recueilli beaucoup d’éloges à l’occasion de sa présentation officielle qui a eu lieu le 21 juin 2018.

La nouvelle installation d’entrepôt à farine et de séparation chez Crespel & Deiters est un jalon dans l’histoire de l’entreprise.
Crespel & Deiters : Installation MT officiellement présentée.

En contemplant l’installation MT, Gustav Deiters, associé-gérant de C&D, a ajouté que les fondateurs de l’entreprise en 1858 n’auraient certainement pas pensé que « leurs premières pierres posées auraient ainsi évolué ». C&D est aujourd’hui représentée dans de nombreux pays et presque sur tous les continents. Mais le « pivot central » du groupe a toujours été et est encore l’usine de production d’amidon de blé implantée sur la Groner Allee. Il s’est passé beaucoup de choses au fil du temps. Au bout de 130 ans, l’entreprise a en effet dû maîtriser avec succès une crise structurelle. Avec une nouvelle orientation stratégique, l’évolution a été constante à compter de 1990. Ce développement s’applique également au nombre d’employés. À son seul site d’Ibbenbüren, C&D employait 237 personnes en 2017 alors que le groupe totalise presque 300 membres du personnel. La « tendance est à la hausse », confirme Gustav Deiters.

Gustav Deiters, associé-gérant de Crespel & Deiters.

La nouvelle installation MT permet d’étendre la capacité, ce qui était indispensable, mais aussi de dissocier l’ensemble du processus de fabrication. Cet investissement va permettre au site d’origine de s’orienter sur l’avenir, a expliqué Gustav Deiters. Le chef de l’entreprise a ajouté que l’entreprise va ainsi faire face à sa responsabilité en tant qu’employeur et contribuable. Gustav Deiters a poursuivi : « Et nous nous identifions à l’industrie et à la valeur ajoutée industrielle. » Ce sont là les piliers du bien-être en Allemagne. « Nous souhaitons améliorer davantage le site et offrir à beaucoup de jeunes des opportunités de formation et de formation continue. » Et en ce qui concerne la motivation pour ce « méga investissement » (comme il le qualifie), Gustav Deiters a précisé : « Il y va de notre avenir, des futures générations, pas seulement pour C&D, mais aussi dans toute la région, en Allemagne et en Europe. » Gustav Deiters a remercié les membres du personnel, les associés et tous les participants au projet pour leur engagement.

Le maire, Dr. Marc Schrameyer, a employé les termes de « plus grand respect » et « grande estime » pour complimenter cette décision de l’entreprise. Il s’agit également d’un engagement prononcé en faveur de la région. « Je suis fier et reconnaissant de l’existence d’une telle entreprise à Ibbenbüren. » Marc Schrameyer a aussi parlé d’un beau signal en cette période de changement structurel.

Anja Karliczek, ministre régionale de la formation et de la recherche, a parlé de la chance que représente le changement permanent. C&D, dont l’histoire a commencé il y a 160 ans, est pour cela un très bon exemple : « Courage et perspicacité sont deux maîtres mots dans l’histoire de 160 ans chez C&D. » L’entreprise est un « employeur top du secteur des PME », et cela mérite un très grand respect.

Avant de faire le tour de l’entreprise, Dr. Michael Christoph, fondé de pouvoir et chef de la production et de la technologie, a rapidement présenté la nouvelle installation MT. Dr. Michael Christoph a ainsi résumé la situation : « C’est l’esprit du temps qui nous fait aller de l’avant. Sans oublier la perspicacité entrepreneuriale et la fidélité de nos clients ». Il a également adressé ses remerciements à toutes les entreprises qui ont participé à l’édification de ce projet.

Tous se sont réjouis ensemble du point d’orgue de l’année anniversaire de Crespel & Deiters, la présentation officielle de la nouvelle installation d’entrepôt de farine et de séparation (à partir de la gauche) : Dr. Michael Christoph, fondé de pouvoir et chef de la production et de la technologie chez C&D, Anja Karliczek, ministre fédérale de la formation et de la recherche, Gustav Deiters, associé-gérant de C&D, ainsi que le maire Dr. Marc Schrameyer.

La nouvelle installation MT

L’entreprise C&D parle de la nouvelle installation MT en ces termes : « Crespel & Deiters optimise encore une fois clairement les étapes des processus de production dans l’ensemble des mesures développées. L’entrepôt à matières premières a été restructuré et sensiblement agrandi. Les nouveaux silos d’expédition servent à entreposer et à charger par exemple des colles spéciales, des protéines et de l’amidon de blé et sont rattachés à la production en place par des tuyauteries.

Le nouveau décanteur à trois phases sépare la farine sous l’effet de la force centrifuge de manière encore plus efficace en trois flux de produits différents. Un facteur d’accélération max. de 3 000 G exerce son action, ce qui veut dire que le tambour tourne 2 650 fois à la minute et 44 fois à la seconde. La décomposition précise et systématique de la farine de blé en différents niveaux de processus ainsi que le stockage intelligent et la logistique des matières premières font de la nouvelle installation MT un véritable miracle d’efficacité. La dissociation du site crée des réserves de place à l’entreprise ainsi que des nouveaux potentiels de production pour l’avenir. »

Chiffres relatifs à l’installation MT : Bâtiment : 189 fondations profondes jusqu’à septembre 2016, béton 7 497 m³, béton armé 1 612 t, poids en service : 38 000 t (soit presque quatre fois plus que la Tour Eiffel) ; équipement : 3 200 m² de pavés neufs côté sud, pose de 77,3 km de câbles, 730 robinetteries et instruments de mesure, 470 composants de l’installation tels que : appareils, pompes, échangeurs de chaleur, récipients, filtres, ventilateurs ou aérateurs, vis sans fin, fonds d’évacuation ; 212 tonnes de plateformes de production avec 820 m² de tôle larmée en acier inoxydable ; 4 350 mètres de tuyauteries ; 280 m de ponts tubulaires. (Source : Crespel & Deiters)

Mot à mot :

« Partez du principe que nous ne serons pas fatigués. »
Gustav Deiters a porté son regard du jalon de l’installation MT vers l’avenir

« Dr. Christoph, son œuvre. »
Gustav Deiters a donné la parole au fondé de pouvoir et chef de la production et de la technologie pour la présentation des détails techniques

« Une histoire d’entreprise exemplaire ».
Ministre Anja Karliczek

« Les entreprises innovantes ont besoin de beaucoup de collaborateurs ingénieux. »
Anja Karliczek

Texte: Claus Kossag, ivz
Photos: Crespel & Deiters GmbH & Co. KG/Dirk Egelkamp

Le ‘’C&D-Stromer’’. Pour exprimer notre conduite respectueuse envers l’environnement

En enrichissant son parc automobile avec la nouvelle voiture électrique e-Golf, Crespel & Deiters souligne son exigence à agir avec durabilité et respect de l’environnement dans tous les secteurs de l’entreprise.

> En apprendre plus sur le système de management énergétique en vigueur chez C&D.

Crespel & Deiters a 160 ans

Crespel & Deiters fête cette année le 160e anniversaire de sa fondation.

Depuis 1858, Crespel & Deiters travaille de manière cohérente et durable avec ce produit naturel universel qu’est le blé. Toutes nos activités sont basées sur la connaissance de ses innombrables possibilités d’utilisation.

Depuis cinq générations, notre entreprise familiale fait preuve de vision, d’habileté technique et de savoir-faire lors du développement de produits innovants à base de blé pour nos clients.

Aujourd’hui, Crespel & Deiters est devenu un groupe international d’entreprises dirigé par ses propriétaires.

Vous trouverez ici plus d’informations à propos de la longue et riche histoire de notre entreprise,

Les jalons de l’histoire de l’entreprise

Ce sont les personnes, les développements et les événements qui font d’une entreprise ce qu’elle est. Crespel & Deiters a été témoin de beaucoup d’événements durant les 150 ans de son histoire. Des nouveaux produits ont vu le jour, des succursales ont été fondées, des coopérations ont été conclues et l’entreprise a pris de l’expansion à l’échelle mondiale. Crespel & Deiters a désormais réuni les principaux événements qui ont fortement marqué l’entreprise dans la rubrique « Etapes Importantes ». >>Vers les jalons de C&D

Première phase de l’importante expansion chez Crespel & Deiters 

Chez Crespel & Deiters, la nouvelle construction a pris pas mal de hauteur en quelques jours seulement. Après la fondation sur radier et la réalisation du sous-sol de 15 mètres de hauteur dans le courant de l’automne 2016, les travaux concernant la première phase de construction de l’installation dite MT (entrepôt à farine/installation de séparation) se sont poursuivis dans la nuit du 22 mai 2017. Le bâtiment a grandi jour après jour par coffrage glissant pour atteindre une hauteur de 49 mètres. Neuf jours ont suffi pour l’édifier.

Un nouveau bâtiment combiné est en cours de construction à l’ouest du complexe qui existe déjà. Il se composera d’un entrepôt à matières premières, d’un pont de chargement et du cœur d’une fabrique à amidon de blé, une séparation triphasée à l’aide de décanteuses centrifuges.

Comme l’ont déclaré Dr. Michael Christoph, chef de la production et de la technique, ainsi que Norbert Gerdes, responsable technique chez C&D, à l’occasion d’une visite du chantier sur place, le nouveau bâtiment a progressé d’environ 15 centimètres par heure grâce au procédé du coffrage glissant. L’entreprise Börgel d’Ibbenbüren travaille sur le chantier 24 h sur 24. Pour le coffrage glissant, Börgel a fait appel à la société autrichienne Bitschnau spécialisée dans ce genre de travaux.

Dans cette première phase, la construction abrite entre autres huit unités de silos. Elles sont en béton, comme l’a expliqué Norbert Gerdes. Ce procédé est éprouvé et les silos ont une durée de vie bien supérieure à celle des silos en aluminium. Le défi à relever est toutefois celui de « lisser telle une coquille d’œuf » les parois intérieures des silos en cours de construction.

Les tâches pour la nouvelle construction sont particulièrement passionnantes, racontent Dr. Michael Christoph et Norbert Gerdes. L’équipe sur place est bien rodée, toutes les entreprises concernées sont particulièrement bien motivées malgré les sollicitations rencontrées et l’ambiance est bonne.

La nouvelle installation MT est unique au monde dans sa combinaison. Une mise au point unique qui réunit une expérience de longue date et les nouveaux acquis en matière de technologie.

Pour l’entreprise Börgel d’Ibbenbüren, la situation est aussi un peu exceptionnelle : « Un projet particulièrement intéressant et un défi technique », confie Matthias Guhe, le responsable de chantier de la société Börgel. Cela s’applique surtout au glissement continu et au bétonnage du niveau 15 mètres à 49 mètres de hauteur. Un chantier permanent 24 heures sur 24 est lié à beaucoup d’exigences spéciales. Reinhard Westkamp, chef d’équipe à la société Börgel, est heureux de faire partie de ce projet ambitieux. Au cours de la première phase des travaux, environ 1 200 mètres cubes de béton et 220 tonnes d’acier d’armatures seront mis en œuvre pour le coffrage glissant.

La grue et son équipe dans la cabine se trouvant à 65 mètres de hauteur jouent ici un rôle central. La cage d’escalier a également grandi jour après jour au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Reinhard Westkamp a chiffré les marches au nombre de 205 lors de sa visite du chantier. Un escalier qu’il emprunte dans un sens et dans l’autre dix à quinze fois par jour. La deuxième phase des travaux de construction de l’installation MT commencera le 5 juillet. Il est prévu d’édifier douze silos de chargement. Au cours de cette deuxième phase, environ 1 200 mètres cubes de béton et 160 tonnes d’acier d’armatures seront à nouveau mis en œuvre pour le coffrage glissant.

Texte: Claus Kossag

Photos: Crespel & Deiters et Dirk Egelkamp

Coup de bêche chez Crespel & Deiters

Avec un coup de bêche symbolique, Crespel & Deiters a posé le 18 octobre 2016 les jalons de l’avenir. À l’ouest du complexe existant se trouve désormais un nouveau bâtiment composé d’un entrepôt de matières premières, d’un pont de chargement et de la pièce maîtresse d’une usine d’amidon de blé, une séparation trois phases au moyen d’une centrifugeuse décanteuse. Le bâtiment est, avec une hauteur de 49,5 mètres, le bâtiment le plus haut de l’entreprise. C&D a investi un montant moyen en millions à deux chiffres.

Dans son discours de bienvenue, Antje Marten, porte-parole des associés de Crespel & Deiters, a parlé d’un « jour très particulier ». Cela était valable à la fois pour les associés, pour les employés et pour la ville d’Ibbenbüren.

L’associé-gérant Gustav Deiters a fait référence à l’investissement le plus élevé des 158 ans d’histoire de l’entreprise. Il a remercié les services administratifs de la ville pour leur soutien dans la planification et bien entendu à l’équipe dirigeante de C&D pour l’accomplissement de ses tâches.

Dr. Michael Christoph, fondé de pouvoir et responsable de la production et de la technique chez C&D, a présenté le nouveau projet, la nouvelle installation MT (dépôt de farine/installation de séparation). La nouvelle technique est, selon lui, nettement plus efficace et l’installation dans la combinaison prévue est unique au monde. Les opérations de livraison pour les poids-lourds devraient également être nettement améliorées. Une nouvelle route relie directement la nouvelle construction sur le « pré vert » au carrefour giratoire de la rue Gustav Deiters. Gustav Deiters a nommé la nouvelle installation MT « modèle unique », alliant une longue expérience et les possibilités techniques les plus modernes.

Thomas Hafer, fondé de pouvoir et chargé de projet de la société d’ingénieurs igk Krabbe établie à Osnabrück, a également insisté sur le fait qu’une telle nouvelle construction nécessitait une planification minutieuse. Et : « Le bâtiment est tout simplement lourd, très lourd ». Pour les fondations, 192 fondations profondes reliées à l’aide d’une structure de poutres de béton armé ont été nécessaires. Concernant le poids du nouveau bâtiment, Thomas Hafer parle d’une production de 38 000 tonnes. Pour comparaison: La tour Eiffel pèse 10 100 tonnes. Thomas Hafer déclare : « Cela a représenté une mission passionnante rien qu’au niveau de la statique »

Le bâtiment est réalisé par l’entreprise Börgel établie à Ibbenbüren. Sa mise en service est prévue pour la fin de l’année 2017 / le début de l’année 2018. Le coup de bêche a également été réalisé en présence du maire d’Ibbenbüren, le Dr. Marc Schrameyer. Celui-ci s’est réjoui de « l’engagement clair de l’entreprise envers la ville d’Ibbenbüren ».

Texte et image : IVZ-aktuell/Claus Kossag

Premier prix de l’Innovation Énergétique de la Rhénanie-du-Nord – Westphalie (EIP.NRW) – Le premier prix des entreprises innovantes est décerné à Crespel & Deiters

Le 29 juin 2016 à Dortmund, l’entreprise Crespel & Deiters GmbH & Co. KG a été récompensée des mains du parrain de la distinction, le ministre de l’environnement Johannes Remmel, du premier prix de l’innovation énergétique de la Rhénanie-du-Nord – Westphalie (EIP.NRW). Avec son nouveau prix, l’EnergieAgentur.NRW (Agence pour l’énergie) souhaite récompenser les entreprises présentant des projets innovants à succès dans le domaine des systèmes de gestion de l’énergie.

« La candidature de Crespel & Deiters a montré qu’une gestion de l’énergie apporte des succès pour la protection de l’environnement et présente un intérêt économique. L’instrument a été en outre mis en place dans l’ensemble de l’entreprise. 200 employés sont formés annuellement au thème de l’énergie » a félicité Johannes Remmel, Ministre de la protection de l’environnement, de l’environnement, de l’agriculture, de la protection de la nature et du consommateur du land de la Rhénanie-du-Nord – Westphalie.

De gauche à droite : M. Schreiber, Directeur général d’IHK à Dortmund, M. Hense, M. Dr. Christoph, M. le ministre de l’environnement Remmel, M. Schneider, Agence de l’efficacité énergétique de Duisbourg

Crespel & Deiters n’a pas attendu la certification d’après la norme ISO 50001 pour accorder beaucoup d’importance au thème de la gestion énergétique. L’obtention d’amidon est un processus intense en énergie, c’est pourquoi nos missions entrepreneuriales comprennent une gestion énergétique systématique depuis de nombreuses années. La soumission de concept de Crespel & Deiters a ainsi pu convaincre grâce au fait que l’ensemble de l’observation et de l’évaluation de l’utilisation d’énergie mènent à une optimisation des ressources à long terme. Le recensement des consommateurs concernés dans le processus de fabrication a permis de rendre visibles des potentiels d’économie. Des économies d’énergie ont par exemple pu être chiffrées avec précision et documentées grâce à la rénovation des deux chaudières. Mais la première pierre, il y a plus de 20 ans, de la couverture des besoins en énergie et en chaleur de la production au moyen d’une installation de cogénération, a obtenu une reconnaissance majeure.

La chaleur perdue étant directement utilisée en tant que chaleur de processus, l’installation de cogénération fonctionnant au gaz naturel travaille avec un degré d’efficacité de 90 pourcent. (Pour comparaison, le degré d’efficacité de la production d’électricité centrale classique est seulement de 30 à 40 pourcent.)
Les données de la technologie des processus sont comparées aux données de l’énergie via une vaste base de données afin que l’efficacité énergétique du processus de production puisse être évaluée à tout moment. Le premier prix est doté d’une récompense de 12 500 euros. Nous utilisons cette somme pour des causes caritatives.
Vous trouverez des informations supplémentaires à l’adresse : http://www.energieagentur.nrw/energieeffizienz/eipnrw